Tache d’huile :

Présence solidaire pour le début des procédures judiciaires des Mi’gmaqs contre Chaleur Terminals inc et le gouvernement du N-B.

En ce 15 mars 2016, Tache d’huile partage l’invitation des Mi’gmaqs impliqués dans la poursuite à une présence solidaire à la Cour.
(Si vous souhaitez exprimer la solidarité de votre organisation par écrit, merci de faire parvenir le tout à Tache d’huile, nous allons compiler et diffuser cet appui important.)
– Rassemblement à l’extérieur à 8h, heure du Québec
– Présence en Cour pour celles et ceux qui le peuvent
(Il est possible que les heures varient, nous vous tiendrons au courant sur cette page)

Parce que le projet de terminal pétrolier à Belledune est non seulement nuisible et potentiellement dangereux mais il constituerait une violation du titre aborigène, des droits ancestraux et des droits issus de traité des Mi’gmaq, les Mi’gmaqs de la Gaspésie ont pris les choses en main et le Mi’gmawei Mawiomi Secretariat(MMS), instance liant les 3 communautés situées dans la péninsule, a lancé une poursuite judiciaire contre Chaleur Terminals Inc et le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Les Micmacs invoquent de nombreux motifs. Ils touchent la protection de leur mode de vie traditionnel et des ressources qu’ils exploitent, l’absence d’avantages économiques pour les citoyens de Listuguj, Gesgapegiag et Gespeg, de même que la protection de l’environnement régional et national.

“ Depuis des millénaires, notre territoire a nourri non seulement notre peuple, mais également notre culture et notre identité, mais ces privilèges viennent avec des responsabilités. Cela est d’autant plus vrai quant à notre devoir sacré de protéger le saumon, qui est déjà menacé. Nous sommes déterminés à contrer la menace que représente ce projet pour notre saumon, ainsi que les risques qu’il engendre pour nos familles et nos communautés. Nous n’avons pas donné notre consentement à ce projet dangereux et le gouvernement refuse même de nous consulter», dénonce le chef de Listuguj, Scott Martin.

Il souligne qu’un usage industriel consacré depuis longtemps, comme celui de Belledune, ne signifie pas pour autant que les Autochtones ont renoncé à leurs droits sur ce territoire. «Les Mi’gmaq de Gespe’gewa’gi ont des droits sur tout le nord du NouveauBrunswick», rappelle-t-il. Gespe’gewa’gi est un ensemble de sept territoires micmacs couvrant une partie de l’Est-du-Québec et des Maritimes. (plus ici )

Quant à l’état des lieux du côté de Chaleur Terminals Inc, on remarque par les nombreux ajouts apportés à leur site web que la compagnie semble sur la défensive. CTI semble aussi admettre que le manque de capitaux ne leur permet toujours pas d’aller de l’avant. Est-il besoin de dire que des mobilisations grandissantes et une affaire en Cour ne sont pas des points de vente pour des investisseurs éventuels?

Soyons nombreux-ses, et emplis de gratitude pour cette démarche de protection du territoire Mi’gmaq que nous habitons.

Voir l’événement Facebook pour plus de détails