Philippe de Montigny / ICI Radio-Canada :

Alors que le gouvernement de l’Ontario s’attend que les revenus du Programme de plafonnement et d’échange atteignent 1,9 milliard de dollars l’an prochain, le Bureau de la responsabilité financière (BRF) de la province y voit plus d’incertitude.

Le marché du carbone permet aux entreprises qui n’ont pas atteint leurs objectifs d’acheter des crédits d’autres compagnies qui ont surpassé les leurs.

L’analyste financier en chef du BRF, Peter Harrison, affirme que le Programme, qui sera mis sur pied pour aider la province à atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, aura certainement des conséquences sur les finances de la province.

Lire sur ICI Radio-Canada