Alexandre D’Astous / L’Avantage :

COURSE PQ. Une fois élue première ministre, Martine Ouellet, candidate à la direction du Parti Québécois et députée de Vachon, barrera la route à TransCanada et Energie Est et à leur dangereux projet de transport par pipeline et d’exportation de pétrole. «Jamais je ne permettrai que ce projet puisse venir menacer nos villes, nos villages et notre eau potable. C’est un projet dangereux pour la santé publique, l’environnement et certainement la pire menace pour l’eau potable du Québec. C’est un immense danger pour les Québécois et je m’y opposerai jusqu’au bout», déclare Martine Ouellet. (…)

Soulignons que lors d’un déversement de pétrole brut dans un cours d’eau, il est possible de récupérer un maximum de 15 % du pétrole déversé, 85 % reste donc dans l’eau. «On sait qu’il est prévu que le tracé de l’oléoduc traverse et longe une grande partie du fleuve Saint-Laurent, notre principale source d’eau potable. Je n’ose même pas imaginer les dégâts qu’occasionneraient un bris ou une fuite», a ajouté la députée.

Lire sur L’Avantage

Martine Ouellet bloquerait le passage du pipeline d’Énergie Est