Charles Côté / La Presse :

Une importante firme immobilière de Montréal et deux de ses dirigeants font face à 54 chefs d’accusation pour avoir contrevenu à la Loi canadienne sur la protection de l’environnement et à la réglementation sur la manutention et l’entreposage de BPC. L’affaire implique entre autres le chantier du Club Mount Stephen, un bâtiment patrimonial dont la transformation en hôtel de luxe s’est heurtée à de nombreuses difficultés.

Tidan inc. et huit autres entreprises, ainsi que Mike Yuval et Jack Sofer, doivent comparaître à ce sujet le 17 octobre prochain devant la Cour supérieure, selon l’acte d’accusation.

Lire sur La Presse