Alexandre Shields / Le Devoir :

Même si l’habitat du saumon atlantique est protégé en vertu de la Loi sur les pêches du fédéral, Le Devoir a appris que le gouvernement Couillard n’a jamais sollicité l’avis de Pêches et Océans Canada avant d’autoriser le prélèvement de millions de litres d’eau dans des rivières à saumon de l’île d’Anticosti. Québec se défend en disant avoir mené toutes les analyses nécessaires pour assurer la protection de cette espèce en voie de disparition. Le Devoir révélait lundi qu’en vertu des autorisations signées en juin par le ministre de l’Environnement, David Heurtel, Hydrocarbures Anticosti pourra puiser plus de 30 millions de litres d’eau dans des rivières de l’île afin de réaliser les trois premiers forages avec fracturation.

Lire sur Le Devoir