Pauline Gravel / Journaliste, Le Devoir :

En entrevue au «Devoir», la ministre des Sciences s’engage à assurer l’indépendance des agences de financement. L’avenir s’annonce franchement meilleur pour les chercheurs et les scientifiques canadiens. Non seulement la recherche fondamentale et les changements climatiques redeviennent des priorités pour le gouvernement fédéral, mais la ministre fédérale des Sciences, Kirsty Duncan, s’interdit toute ingérence dans les politiques des trois agences de financement qui ont dû favoriser les projets de recherche plus ciblée au détriment de la recherche fondamentale sous l’ère des conservateurs. En entrevue au Devoir, la ministre a affirmé qu’Ottawa procédera prochainement à une révision du soutien financier que le gouvernement fédéral consent à la science et à l’innovation dans un souci d’appuyer plus efficacement la recherche.

Lire sur Le Devoir