L’entreprise Anacolor pourrait être forcée de cesser ses activités après avoir reçu vendredi un ultimatum de 15 jours de la part du ministre de l’Environnement, David Heurtel.

Anacolor a reçu un avis préalable à la suspension de son certificat d’autorisation. Elle dispose de 15 jours pour présenter ses observations, après quoi son certificat d’autorisation pourrait être suspendu.
« Santé et bien-être »
Le ministre de l’Environnement David Heurtel s’appuie sur la Loi sur la qualité de l’environnement puisque le certificat d’autorisation délivré par le ministère n’est pas respecté.

Communiqué : Problèmes d’odeurs dans le secteur de Cap-Rouge – Le ministre Heurtel entend suspendre le certificat d’autorisation d’Anacolor

Le Journal de Québec : La direction d’Anacolor réplique au ministre de l’Environnement David Heurtel

Le Soleil : Anacolor au pied du mur

Le Devoir : Heurtel lance un nouveau recours contre Anacolor

Québec Hebdo : Anacolor: le regroupement citoyen satisfait, mais toujours inquiet

Québec Hebdo : Anacolor souhaite discuter avec le gouvernement et la Ville

Huffington Post : Le ministre de l’Environnement, David Heurtel, menace de fermer l’usine Anacolor

Ajout :

Les récréations à l’extérieur reprendront pour les élèves de Cap-Rouge

ICI Radio-Canada :

Les élèves de l’école Marguerite d’Youville à Cap-Rouge pourront à nouveau sortir à l’extérieur lorsque les conditions le permettent, en l’absence d’odeurs émanant de l’usine de peinture Anacolor.

La proposition soumise par le conseil d’établissement a été adoptée lors d’une rencontre la semaine dernière.

Sébastien Boulanger, vice-président du conseil d’établissement, explique que la décision n’était pas facile à pendre, puisque la situation avec Anacolor demeure inchangée.

« C’est difficile de vouloir garder nos enfants à l’intérieur. C’est un choix déchirant, mais dans ce cas-ci, on a pris la décision qu’ils puissent reprendre l’air. »

Lire sur ICI Radio-Canada