David Prince / Le Journal de Québec :

VAL-D’OR | Le ministre de l’Environnement, David Heurtel, n’a pas voulu dire s’il accepterait d’habiter près de la mine Canadian Malartic.

Des citoyens qui habitent près de la mine Canadian Malartic en Abitibi se disent affectés depuis des années par le bruit, la poussière et les vibrations causés par la mine d’or qui a été construite près des résidences.

Interrogé à savoir s’il accepterait d’habiter près de la mine, le ministre Heurtel n’a pas voulu se prononcer. «Cette question relève des résidents. Je ne viens pas de la région. Je ne veux pas me placer au coeur d’un débat qui implique des familles, des citoyens et des entreprises», a-t-il dit.

Lire sur Le Journal de Québec

Le ministre Heurtel se dit interpellé par le rapport du BAPE sur Canadian Malartic

Sandra Ataman / ICI Radio-Canada :

Le ministre de l’Environnement se dit interpellé par le rapport du Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE) concernant l’agrandissement de la mine Canadian Malartic et la déviation de la route 117. David Heurtel a tenu ces propos alors qu’il était l’invité de la Chambre de commerce de Val-d’Or, lundi. Il affirme que le ministère procède encore à l’analyse du projet et à l’évaluation environnementale.

Dans son rapport, le BAPE indique que le projet serait acceptable dans la mesure où des modifications seraient apportées de manière à réduire les incidences négatives des activités de la mine sur la communauté de Malartic.

Lire sur ICI Radio-Canada