Alexandre Shields / Le Devoir :

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand a défendu mercredi la décision d’accorder aux entreprises pétrolières et gazières un droit d’expropriation pour leurs futurs projets d’exploitation. Il a aussi dit que le gouvernement faisait preuve de « transparence » dans le dossier des hydrocarbures, et ce, même s’il est impossible d’obtenir la carte des permis d’exploration en vigueur au Québec. Interpellé par Québec solidaire à l’Assemblée nationale, le ministre Arcand a défendu le choix d’octroyer des droits importants à l’industrie des énergies fossiles dans le cadre du premier projet de loi sur les hydrocarbures de l’histoire de la province.

Lire sur Le Devoir