ICI Radio-Canada :

Un vaste projet de recherche financé par Environnement Canada convie le public à repérer les asclépiades et les populations de monarques afin de découvrir les meilleures conditions de reproduction pour ce papillon migrateur. Le monarque dépend en effet de l’asclépiade, souvent considérée comme une mauvaise herbe, pour sa subsistance. L’initiative a déjà permis de dresser une grande carte des asclépiades en 2014. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Isabelle Craig pourquoi il est important d’aller plus loin.

Écouter sur ICI Radio-Canada