AFP :

Un dixième de l’étendue des écosystèmes sauvages de la planète ont disparu ces 20 dernières années, se sont alarmés jeudi des scientifiques. Ces derniers plaident avec force pour des politiques internationales de protection des espaces naturels, jugés essentiels à la biodiversité et pour minimiser les effets néfastes du changement climatique. Ces superficies perdues où la nature était reine représentent ensemble deux fois la taille de l’Alaska et la moitié de l’Amazonie, précisent-ils dans un rapport publié au congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui se tient cette semaine à Honolulu.

Lire sur La Presse