François Desjardins / Le Devoir :

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone liées à la consommation d’énergie ont augmenté de seulement 0,1 % en 2015 et celles de la Chine ont reculé pour la première fois en 18 ans, mais l’utilisation du pétrole à l’échelle de la planète a crû de 1,9 %, soit deux fois plus vite que la moyenne des dernières années. Selon le BP Statistical Review of World Energy, publié annuellement depuis 1951, la relative stabilité des émissions de CO2 est « encourageante » et s’explique entre autres par la diminution persistante du recours au charbon. L’augmentation de 0,1 % est la plus faible depuis 1992, exception faite de la récession de 2009.

Lire sur Le Devoir