AFP :

Quelque 320 millions de personnes sont menacées par des agents pathogènes en Asie, en Afrique et en Amérique latine

Paris — Les rivières d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique sont de plus en plus polluées, menaçant directement la santé de plus de 300 millions de personnes et indirectement la production alimentaire dans de nombreux pays, met en garde un rapport de l’ONU publié mardi. « La quantité de plus en plus importante d’eaux usées rejetées dans les eaux de surface est très préoccupante », estime dans un communiqué Jacqueline McGlade, responsable scientifique au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). « L’accès à une eau de qualité est essentiel pour la santé et pour le développement, l’un et l’autre étant en danger si nous ne stoppons pas cette pollution », ajoute l’experte. Selon ce nouveau rapport du PNUE, quelque 320 millions de personnes sont directement menacées par des agents pathogènes responsables de maladies comme le choléra ou la typhoïde : 164 millions en Afrique, 134 millions en Asie et 25 millions en Amérique latine.

Lire sur Le Devoir