ICI Radio-Canada avec l’AFP :

Oiseaux, poissons, mammifères, reptiles… Leur population dans le monde s’est effondrée de 58 % de 1970 à 2012, alerte le Fonds mondial pour la nature (WWF). Et ce déclin se poursuivra si nous ne faisons rien, estime l’organisme dans son rapport Planète vivante 2016.

« Que la biodiversité poursuive sa chute, et le monde naturel que nous connaissons aujourd’hui s’effondrera d’un seul tenant », prévient Marco Lambertini, directeur général du WWF International.

Préoccupé par la chute des populations d’espèces sauvages, il estime qu’elle pourrait augmenter à 67 % d’ici quatre ans.

Lire sur ICI Radio-Canada