Alain Goupil / La Tribune :

(SHERBROOKE) Le débat entourant le projet d’interconnexion Québec-New Hampshire s’est transporté à l’Assemblée nationale jeudi où le Parti québécois a reproché au gouvernement libéral de surévaluer l’impact financier et de sous-évaluer l’impact environnemental de la ligne aérienne qu’Hydro-Québec entend construire à travers la forêt du mont Hereford.

Le porte-parole de l’opposition en matière d’environnement, Sylvain Gaudreault, a interpellé le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, en rappelant que le partenaire américain d’Hydro-Québec, Eversource, s’est déjà engagé à enfouir la ligne sur une portion de 100 km dans le New Hampshire afin de protéger le paysage des Montagnes-Blanches. Suivant le même principe, la coalition SOS mont Hereford réclame elle aussi l’enfouissement de la ligne afin de protéger la forêt Hereford.

« C’est deux poids, deux mesures », a dénoncé le député de Jonquière, en s’appuyant sur le fait que l’enfouissement du côté québécois coûterait 60 M $ sur un projet évalué à 2,7 milliards. »

La Tribune

Signer la pétition pour le Mont Hereford

Ajout :

La Tribune : Northern Pass : Hardy appuie l’enfouissement