Marie-Michèle Sioui / Le Devoir :

Une erreur humaine est à l’origine des 13 bris d’aqueduc que la Ville de Montréal recense mardi sur son territoire. Les arrondissements Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Le Sud-Ouest, Ville-Marie et Rivière-des-Prairies–Pointes-aux-Trembles ont déployé leurs effectifs pour colmater les bris, qui seraient le résultat d’une réaction en chaîne causée par une mauvaise manipulation. L’intervention en cause a été faite sur une conduite d’eau primaire dans le sud-est de l’île. «Dans le cadre d’opérations courantes sur le réseau principal, des manipulations de vannes sur une conduite d’aqueduc de 48 pouces de diamètre ont entraîné une hausse de pression. Les conduites les plus vulnérables auraient cédées suivant cette variation de pression», a annoncé la ville de Montréal.

Lire sur Le Devoir

Une dizaine de bris d’aqueduc en quelques heures à Montréal

ICI Radio-Canada :

Plusieurs résidents ont été privés d’eau et d’électricité pendant la journée, mardi. Des avis d’ébullition d’eau sont également encore en vigueur, notamment dans Rivière-des-Prairies alors que celui dans le Sud-Ouest a depuis été levé.

Lire sur ICI Radio-Canada

Bris d’aqueduc: 13 bris causés par la ville?

Camille Dufétel / Le Journal de Montréal :

Ces 13 bris survenus en quelques heures sont très inhabituels et ont causé beaucoup de problèmes à de nombreux citoyens qui doivent déjà composer avec plusieurs travaux à Montréal. «Ce serait bien que la Ville voie peut-être un peu plus à long terme ce qui a besoin d’être réparé avant de juste colmater les fuites», dit Véronique Lalime. Cette dernière vit près du bris d’aqueduc survenu dans la rue Rose-de-Lima entre la rue Workman et la rue Delisle, dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

Lire sur Le Journal de Montréal