Marie Christine Trottier / Le Journal de Montréal :

Montréal veut que les cyclistes n’aient plus besoin de faire leurs arrêts obligatoires aux intersections.

Soulignant que peu de cyclistes respectent le code de la sécurité routière et cèdent le passage plutôt que de s’arrêter aux intersections, Aref Salem, responsable des transports au Comité exécutif de la Ville de Montréal, a présenté cette proposition à la consultation publique sur la sécurité routière.

Il a demandé, en contre-partie, d’augmenter les amendes lorsque les cyclistes brûlent des feux rouges, par exemple, afin qu’elles soient «dissuasives mais non abusives».

«On ne veut pas que les cyclistes soient délinquants donc il y a un équilibre qui a été demandé», explique M. Salem.

Le montant précis et les types d’infractions n’ont toutefois pas été précisés par la Ville.

Lire sur Le Journal de Montréal