Alexandre Robillard / La Presse Canadienne :

Le Parti québécois réclame un traitement équivalant « aux cadeaux » donnés par le gouvernement fédéral à Terre-Neuve–et–Labrador pour un projet hydroélectrique dont les coûts ont explosé. Le député péquiste Nicolas Marceau a estimé, mercredi, qu’Ottawa devrait offrir le même soutien financier à Hydro-Québec qu’à la société Nalcor, qui construit actuellement une centrale à Muskrat Falls.

hydro-quebec_pq_nalcor_terre-neuve_pf

Selon M. Marceau, la garantie de prêt fédérale de 9,2 milliards accordée à Nalcor générera des économies d’emprunt de 1,5 milliard pour Terre-Neuve. En calculant sur une base par habitant, le député péquiste, porte-parole en matière de relations Québec-Ottawa, croit qu’un traitement équitable devrait procurer des économies de 23 milliards au Québec.

Pour le député péquiste, Ottawa pourrait rétablir un certain équilibre en garantissant les prêts d’Hydro-Québec, dont la dette actuelle est de 43,6 milliards.

« Ça nous permettrait de réduire le taux d’emprunt d’environ un point de base et ça permettrait à Hydro-Québec d’économiser 13,5 milliards », a-t-il dit dans un point de presse tenu à l’Assemblée nationale.

Lire sur Le Devoir