Diane Tremblay / Le Journal de Montréal :

Fondaction CSN a annoncé jeudi matin un investissement de 12,4 M$ dans la société en commandite Iohwahs, aux côtés de la nation huronne-wendat, pour compléter un investissement de 43,7 M$ afin d’acquérir 5% des actifs du parc éolien de la Rivière-du-Moulin.

Construit par EDF Énergies Nouvelles Canada, le parc éolien de la Rivière-du-Moulin constitue l’installation d’énergie éolienne la plus importante au Canada sous un seul contrat d’achat d’électricité , avec une capacité de 350 mégawatts pouvant alimenter jusqu’à 77 000 foyers.

En plus de générer des retombées économiques sur le territoire de Wendake, ce partenariat permettra à la nation de jouer un rôle beaucoup plus important dans la gestion de ressources naturelles.

La construction de ce parc, qui comprend 175 éoliennes, a nécessité un investissement de près de 900 M$. La mise en service de la phase I a eu lieu en 2014 et la phase II a suivi en 2015.

Lire sur Le Journal de Montréal

Fondaction et la nation huronne-wendat dans l’éolien

(…) Plus d’une centaine d’entreprises sont en activité sur le territoire de Wendake, où vivent près de la moitié des membres de la nation huronne-wendat. Cet investissement de Fondaction facilitera la réalisation de retombées économiques sur le territoire de la nation et une participation accrue de celle-ci aux décisions relatives à l’exploitation des ressources naturelles territoriales, a expliqué Léopold Beaulieu, président-directeur général, Fondaction CSN.

Lire sur Le Devoir

La Nation huronne-wendat investit dans un parc éolien

Jean-Michel Genois Gagnon / Le Soleil :

(…) Pour le grand chef de la Nation, Konrad Sioui, cette acquisition permettra à la communauté autochtone «d’acquérir un rôle beaucoup plus important et distinct dans la gestion des ressources [naturelles]». Elle offrira aussi une nouvelle source de revenus à la communauté. Actuellement, le territoire de Wendake compte plus d’une centaine d’entreprises en activité. Plusieurs misent sur l’industrie du tourisme.

«Une industrie touristique, c’est fragile. Il faut s’assurer que les gens reviennent. […] Pour l’avenir, il faut se donner des outils nationaux, collectifs, qui vont faire qu’on va grandir et qu’on ne sera pas toujours à la solde des paiements de transfert des gouvernements, parce que sans ça, on va vivre avec beaucoup de difficultés», confie M. Sioui.

C’est la Société de crédit commercial autochtone (SOCCA), fondée en 1992 par Jean Vincent, qui sera gestionnaire du portefeuille de la nouvelle acquisition. Il s’agit d’un organisme à but non lucratif dont la mission est de faire du financement commercial pour les entrepreneurs autochtones au Québec. Depuis sa création, SOCCA a consenti des prêts à environ 700 projets. «C’est 65 millions $ de financement qu’on a fait», conclut le vice-grand chef.

Lire sur Le Soleil

Communiqué : Partenariat avec la Nation huronne-wendat – Fondaction investit 12,45 millions de dollars dans la société en commandite Iohwahs pour financer le Parc éolien de la Rivière-du-Moulin