Agence QMI :

QUÉBEC – L’organisme Nature Québec reproche à Hydro-Québec de protéger les paysages américains avant ceux du Québec.

À lire aussi : Nature Québec demande l’enfouissement de la ligne d’interconnexion

Le groupe écologique fait référence à l’article publié dans Le Journal, mercredi matin, dans lequel on apprend qu’Hydro-Québec pourrait payer 500 millions $ pour enfouir 83 km de ligne électrique dans une forêt du New Hampshire.

«Pendant ce temps, du côté québécois de la ligne, on tente de faire de petites économies en balafrant le paysage et la biodiversité en plein cœur d’une zone de conservation autour du mont Hereford», s’insurge Christian Simard, directeur général de Nature Québec.

M. Simard demande maintenant au gouvernement du Québec «de ramener à l’ordre» la société d’État, et que cette dernière «refasse ses devoirs» sur la possibilité d’enfouir la ligne dans cette forêt estrienne.

Lire sur Le Journal de Montréal

Hydro-Québec change de version sur les 500 M$ qu’elle paierait pour enfouir une ligne aux États-Unis

Jean-Nicolas Blanchet / Le Journal de Montréal :

Hydro-Québec affirme qu’elle ne paiera pas pour la construction d’une ligne de 2,1 G$ au New Hampshire, mais cette interprétation est démentie par ses propres partenaires américains. Même le porte-parole de la société d’État, Serge Abergel, a changé de version en quelques jours.

À lire aussi : Hydro-Québec s’apprêterait à payer 500 M$ pour cacher une ligne… aux États-Unis

Notre Bureau d’enquête révélait mercredi matin qu’Eversource, le promoteur américain de cette ligne de 308 km, est persuadé qu’Hydro remboursera la totalité des coûts de construction. Pour ce faire, le promoteur entend facturer des frais de transport à Hydro pendant 20 à 40 ans.

Près de 100 km de cette ligne seront enfouis sur le territoire américain, alors que la société d’État a refusé d’enfouir 18 km en sol québécois, prétextant entre autres des coûts trop élevés.

En matinée, le chef des relations médias d’Hydro-Québec, Serge Abergel, a affirmé au 98,5 FM que son organisation «ne paiera pas une cenne pour construire la ligne aux États-Unis».

Lire sur Le Journal de Montréal

Hydro songe à abandonner le projet Northern Pass

Jean-Nicolas Blanchet / Le Journal de Montréal :

La société d’État a «refait son plan» mercredi et pourrait ne pas aller de l’avant

Non seulement Hydro-Québec admet finalement qu’elle pourrait payer indirectement les coûts de construction d’une ligne de 2,1 G$ au New Hampshire, mais remet en question sa participation au projet après avoir «refait son plan» mercredi.

Lire sur Le Journal de Québec

ICI Radio-Canada : Hydro-Québec prête à payer 500 millions pour enfouir ses fils aux États-Unis, mais pas au Québec

Le Quotidien : Enfouissement d’une ligne à haute tension aux É.-U.: Hydro-Québec ne paiera pas

Le Devoir : Pas de projet aux États-Unis sans rentabilité, insiste Hydro-Québec

Le Progrès Coaticook : Forêt Hereford souhaite poursuivre sa collaboration avec Hydro-Québec

Communiqué Nature-Québec : « Québec doit imposer l’enfouissement au Québec » – Nature Québec

Communiqué Hydro-Québec : Projet Northern Pass – Hydro-Québec ne paiera pas un sou pour la ligne du côté américain