Pierre Vallée / Collaboration spéciale, Le Devoir :

Le nouveau projet de développement de Technoparc Montréal se veut une proposition singulière dans le domaine des parcs industriels. En effet, l’Éco-campus Hubert-Reeves offrira un écrin naturel aux entreprises qui viendront s’y installer. Le territoire à développer, d’une superficie de 20 hectares, se trouve au sud de l’actuel campus de Technoparc Montréal. De forme triangulaire, le territoire est bordé au nord par la rue Alexander-Fleming, flanqué à l’ouest d’un territoire vierge qui deviendra éventuellement un parc-nature, et au sud par le chemin Saint-François. Il jouxte donc au sud l’aéroport international Pierre Elliott Trudeau. Le territoire qu’occupera le futur Éco-campus Hubert-Reeves est aujourd’hui entièrement naturel et boisé et comprend un milieu humide, un marais et un marécage.

Lire sur Le Devoir