Steeve Paradis / Collaboration spéciale, Le Soleil :

(Baie-Comeau) Après avoir fait valoir ses objections sur la place publique, le conseil des Innus de Pessamit est passé à l’action en faisant parvenir jeudi matin deux mises en demeure à Hydro-Québec à propos du rehaussement du réservoir Manicouagan et de la gestion hydraulique de la rivière Betsiamites.

Dans sa mise en demeure à propos du réservoir de Manic-5, Pessamit allègue qu’Hydro-Québec ne prend aucune mesure environnementale particulière pour gérer les impacts environnementaux du rehaussement du réservoir. Les Innus soutiennent entre autres qu’une cinquantaine de chalets de membres de la communauté seront ennoyés et que le niveau de méthyle-mercure dans l’eau du réservoir grimpera, «affectant sérieusement les habitats fauniques», a clamé le chef du conseil des Innus de Pessamit, René Simon.

«On est rendus à un stade où Hydro-Québec doit reconnaître qu’elle enfreint les lois provinciales et fédérales», a-t-il ajouté pour expliquer le dépôt des deux mises en demeure, adressées au pdg d’Hydro-Québec, Éric Martel, et au président d’Hydro-Québec production, Richard Cacchione.

Lire sur Le Soleil