Charles Côté / La Presse :

Une étude de près de 30 ans de données satellitaires publiée par la NASA montre que le nord du Québec est la région d’Amérique du Nord où la végétation a le plus réagi au réchauffement du climat. L’étude satellitaire de la NASA utilise pour la première fois à l’échelle continentale les données à haute résolution (30 mètres) des satellites Landsat. Elle confirme les résultats d’autres études qui ont porté sur des régions plus petites ou utilisé des données à plus faible résolution.

Lire sur La Presse