Louise Boisvert / Radio-Canada :

Le maire de Québec a été forcé d’abdiquer la semaine dernière et de tirer un trait sur le projet de service rapide par bus (SRB) Québec-Lévis. S’il est apparu plus isolé que jamais, le maire n’aura pas perdu de temps pour retrouver des appuis à un nouveau projet dont les paramètres sont toujours inconnus.

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale a été le premier à se rallier au maire. François Blais a tenu à souligner publiquement lundi tous les efforts du maire de Québec depuis quelques mois pour trouver une solution acceptable et convaincre Lévis de demeurer partenaire dans le projet de SRB.

Devant l’abandon de Lévis, le ministre estime que Régis Labeaume a toute la légitimité de vouloir faire un projet sur mesure pour Québec.

Ce changement de cap permet également aux oubliés du projet de SRB Québec-Lévis de lever la main pour obtenir une meilleure offre de service de transport collectif. C’est le cas de la Corporation des parcs industriels de Québec. Le président, Pierre Dolbec, estime qu’il s’agit d’une « occasion en or » pour améliorer la mobilité des travailleurs sur le territoire de la ville de Québec.

Lire sur Radio-Canada

Radio-Canada : Régis Labeaume « prêt à se battre » pour un projet de transport collectif

TVA Nouvelles : Labeaume veut se battre pour le transport en commun

Le Journal de Québec : SRB : Labeaume prône un peu d’égoïsme

Le Soleil : «Acceptabilité sociale: sans oui, c’est non»

Le Journal de Québec : Transport en commun : Lévis retourne à la case départ

Le Soleil : Sans SRB, Lehouillier veut sa part du financement

Radio-Canada : Transport en commun : Gilles Lehouillier réclame un financement provincial équitable