Jean-François Cliche / Le Soleil :

(Québec) Les élèves de l’école primaire Marguerite-D’Youville passeront leurs récréations à l’intérieur jusqu’à la relâche, a décidé le conseil d’établissement de l’endroit, qui y voit une mesure de «précaution» pour éviter que les enfants ne respirent les odeurs de peinture venant de l’usine d’Anacolor, à 350 mètres de là.

La Santé publique avait déjà recommandé à l’école et à un CPE à proximité de faire rentrer les enfants et de fermer les fenêtres «lorsque les odeurs sont persistantes». Après avoir dû appliquer à cinq reprises cette recommandation au cours du mois de février, le conseil d’établissement (CE) a décidé de garder tous les enfants à l’intérieur pour les récréations et les heures de dîner jusqu’au 12 mars prochain, soit la fin de la semaine de relâche.

«L’objectif du CE est de s’assurer que le principe de précaution est appliqué dans cette situation affectant notre école», a fait savoir la présidente du CE, Marie-Ève Plamondon, par voie de communiqué.

Lire sur Le Soleil

ICI Radio-Canada : Émanations d’Anacolor : un plan de déménagement exigé pour l’école Marguerite-D’Youville

Le Devoir : Des citoyens demandent à David Heurtel de forcer la fermeture d’une usine à Québec

TVA Nouvelles : Anacolor: une déclaration succincte de Labeaume

Québec Hebdo : Une école arrête les récréations jusqu’à la relâche

Québec Hebdo : Anacolor transmet ses premiers relevés

Communiqué de la CAQ : Émanations toxiques d’Anacolor – Les libéraux plus préoccupés par les chevreuils d’Anticosti que par les enfants de Cap-Rouge, dit Éric Caire