La Presse Canadienne :

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Jim Carr, affirme qu’Ottawa nommera «bientôt» de nouveaux commissaires qui étudieront le projet de pipeline Énergie Est à l’Office national de l’énergie (ONÉ) pour remplacer ceux qui ont dû se récuser. En raison de la démission du panel, le processus d’évaluation de l’oléoduc de TransCanada pourrait d’ailleurs prendre un peu plus de temps que prévu, a concédé le ministre. «[L’horaire] pourrait changer modérément, dépendamment de si [l’ONÉ] détermine qu’il doit revenir à la case départ», a indiqué M. Carr à la sortie d’une réunion du cabinet, mardi. «Nous sommes engagés à nous assurer que tous les Canadiens qui ont une opinion là-dessus aient le droit de l’exprimer», a-t-il poursuivi.

Lire sur La Presse

Ajout :

Ottawa pourrait nommer plus que trois nouveaux commissaires à l’Office national de l’énergie

Marie Vastel / Le Devoir :

Le gouvernement de Justin Trudeau nommera « bientôt » de nouveaux commissaires à l’Office national de l’énergie (ONE) pour remplacer les trois qui ont été forcés de se récuser la semaine dernière. Et le ministre responsable n’exclut pas d’en nommer plus que trois. « C’est notre travail », a résumé le ministre des Ressources naturelles, Jim Carr, à propos de son intention de substituer les commissaires qui se sont récusés vendredi dernier à la suite des allégations de conflit d’intérêts qui les hantaient. « Nous pourrions en nommer davantage. […] Possiblement », a suggéré M. Carr à sa sortie du Conseil des ministres mardi. (…)

Du coup, l’horaire du processus d’évaluation du projet de TransCanada « pourrait être modestement modifié, tout dépendant s’ils [l’ONE] décident de reprendre ou non à la case départ », mais la décision reviendra à l’ONE, a indiqué le ministre Carr. En vertu de l’échéancier actuel, l’ONE prévoit de partager ses conclusions avec le gouvernement en mars 2018, après quoi l’équipe de Justin Trudeau aurait six mois pour prendre une décision, laquelle serait donc annoncée vers septembre 2018.

Lire sur Le Devoir