Gille Gagné / Collaboration spéciale, Le Soleil :

(Carleton) Quatre groupes écologistes préparent une action en justice contre l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, l’organisme ayant délivré un autre permis d’exploration à la firme Corridor Resources, qui vise l’emplacement Old Harry pour un éventuel forage.

Ce nouveau permis, délivré lundi, est perçu par les groupes écologistes comme un sauvetage de Corridor Resources, une entreprise albertaine de faible taille, considérant les normes pétrolières. La firme a détenu deux autres permis au cours de 13 des 16 dernières années, sans avoir fait aboutir physiquement la moindre campagne d’exploration depuis 2000.

Au bout des délais

Corridor Resources est allée au bout des délais conférés par les deux permis initiaux, et la délivrance d’un troisième permis est jugée déraisonnable par Sylvain Archambault, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent, qui chapeaute les quatre groupes écologistes.

«Il y a un principe légal qui dit qu’on ne peut faire indirectement ce que la loi nous interdit directement. Nous sommes en présence de ce genre de situation. Selon l’article 69 de la Loi sur la mise en oeuvre de l’Accord Canada-Terre-Neuve, « aucun permis de prospection ne peut excéder neuf ans ni être renouvelé ». Techniquement, c’est [le nouveau permis] une extension du permis existant, au même endroit, aux mêmes conditions. C’est contourner la loi», explique Sylvain Archambault.

Lire sur Le Soleil