Gerard Montpetit / Huffington Post :

Dans un article de La Presse intitulé «La quadrature du cercle», la conclusion de Pierre Asselin pose une question essentielle au sujet du projet Énergie Est: «comment on pourra concilier une baisse de nos émissions avec une hausse de production des sables bitumineux?» En effet, comment concilier cette contradiction de la propagande de TransCanada avec le plus élémentaire bon sens? L’industrie pétrolière est une chaîne composée de plusieurs maillons. Le premier maillon, ce sont les institutions financières, comme la bourse et les banques, qui sont essentielles puisque produire du pétrole coûte très cher. Les groupes écologistes qui militent pour que les Églises, les institutions universitaires et les citoyens cessent d’investir leurs économies dans les énergies fossiles ont compris que le tarissement des sources de finance peut rapidement étrangler l’industrie des carburants fossiles.

Lire sur le Huffington Post