ICI Radio-Canada :

Près de 200 manifestants doivent converger vers l’Assemblée nationale du Québec mardi pour signifier leur opposition au projet de loi 106 qui permettrait, notamment, aux compagnies pétrolières et gazières d’exproprier des résidents pour développer leur industrie. Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, en Mauricie, sera du nombre. « C’est une loi qui m’interpelle beaucoup, c’est une loi qui est compliquée et qui n’est pas dans le sens de la liberté des gens », a expliqué le maire Réjean Audet au micro de Chez nous le matin. (…)

La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton se trouve dans la MRC de Maskinongé, qui a récemment adopté une « neutralité responsable » dans le dossier du projet d’oléoduc d’Énergie Est. La position du maire Audet est plus tranchée : « ce que je prône depuis le début, c’est que l’on démontre la fragilité de notre milieu et la dangerosité de l’installation d’un oléoduc dans le secteur. […] On a fait un rapport très exhaustif, 65 recommandations ont été faites. Ce que je demande à mes collègues et à la table des maires, c’est de démontrer à l’Office national de l’énergie (ONE) [le bien-fondé] et de faire respecter ces recommandations. »

Lire sur ICI Radio-Canada