La Presse Canadienne :

Le déversement de pétrole en Saskatchewan pourrait entraîner un élan de scepticisme à l’égard de tout projet de construction d’oléoducs, a reconnu jeudi le président et directeur général de TransCanada, Russ Girling. Des incidents tels que celui de la rupture d’un oléoduc de l’entreprise Husky Energy secouent sans conteste la confiance du public à l’égard de projets comme Énergie Est, a dit M. Girling en entrevue avec La Presse canadienne. (…)

TransCanada est encline à tirer des leçons de l’incident en Saskatchewan pour améliorer la sécurité de ses propres oléoducs, a fait valoir Russ Girling. Chaque incident permet aux différents acteurs de l’industrie de mettre au point leur technologie, a-t-il ajouté, surtout en ce qui concerne les risques reliés aux cours d’eau. Une foule d’améliorations ont été apportées aux installations de TransCanada situées près de voies navigables ces dernières années, a indiqué le président et directeur général. Les segments d’oléoducs qui traversent des cours d’eau sont notamment plus épais, a mentionné M. Girling.

Lire sur La Presse