Alexandre Shields, Marco Bélair-Cirino / Le Devoir :

Le torchon brûle entre le gouvernement Couillard et Pétrolia dans le dossier Anticosti. Exaspéré par les hésitations du gouvernement à autoriser la poursuite des forages, le président-directeur général de l’entreprise a annoncé vendredi matin qu’il quitte son poste de porte-parole de la société en commandite qui pilote le projet. Mais il a surtout profité de sa sortie publique pour critiquer très sévèrement le gouvernement Couillard. « Dans le contexte où Pétrolia fait face à l’hostilité de son partenaire gouvernemental et qu’on cherche de façon systématique à miner et à neutraliser ses efforts visant la promotion et la bonne conduite du projet d’exploration sur Anticosti, je ne peux plus agir à titre de porte-parole », a déclaré Alexandre Gagnon, qui agissait depuis 2014 à titre de porte-parole « exclusif » de la société en commandite Hydrocarbures Anticosti.

Lire sur Le Devoir

Journal de Québec : Anticosti: le patron de Pétrolia exaspéré de servir de bouc émissaire