AFP :

Les panneaux solaires, grâce à l’énergie propre et renouvelable qu’ils produisent depuis 40 ans, auront compensé d’ici 2018 tous les gaz à effet de serre (GES) émis pour les produire, souligne une étude parue mardi.

Ils devraient aussi avoir « remboursé » dès 2017 l’énergie qui a dû être dépensée pour les fabriquer.

Ce point de bascule coûts-avantages pourrait même être déjà passé, depuis 2011, selon certains calculs, indique cette étude néerlandaise parue dans Nature Communications.

Désormais, à chaque doublement de capacités solaires installées, l’énergie nécessaire pour produire les panneaux baisse de 12 à 13 % et les GES émis de 17 à 24 %, ont calculé les auteurs, qui ont analysé les données disponibles depuis 1975.

Lire sur La Presse