(Québec) «Je viens juste d’arriver de Californie.»

Habituellement, une phrase de ce genre est suivie d’un laïus sur la chaleur et les coups de soleil. Mais ce n’est pas pour les plages ni les vagues à surf qu’Anicet Desrochers est allé faire un tour dans le Golden State. Pas plus que pour la riche agriculture californienne ou les centres financiers de Los Angeles, bien qu’il soit lui-même producteur et que son voyage ait été strictement motivé par les affaires.

Lire sur Le Soleil