Karl Rettino-Parazelli / Le Devoir :

Le «test climat» prévu dans le projet de loi 102 est jugé superflu

Les groupes patronaux craignent que le « test climat » que Québec veut inclure dans la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) nuise au développement économique. Ils préfèrent s’appuyer sur les lois du marché, grâce à la Bourse du carbone, pour inciter les entreprises québécoises à limiter leurs émissions de GES.

De passage jeudi en commission parlementaire pour se prononcer sur le projet de loi 102, qui modifie notamment la LQE et modernise le régime d’autorisations environnementales, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a montré du doigt les nouveaux pouvoirs conférés au ministre de l’Environnement, David Heurtel.

Lire sur Le Devoir