AFP :

L’ombre du président désigné Donald Trump a plané sur les dernières heures de la COP22 à Marrakech, dont les négociateurs étaient déterminés à lutter contre le réchauffement en en appelant à son « pragmatisme » et les îles Fidji l’implorant d’agir pour sauver les plus vulnérables.

« Le message de la COP au nouveau président américain est tout simplement de dire : “Nous comptons sur votre pragmatisme et votre esprit d’engagement.” », a déclaré Salaheddine Mezouar, le président de la COP22.

« La communauté internationale est engagée dans un grand combat pour l’avenir de notre planète […] pour la dignité de millions et de millions de personnes » et « nous continuons à tracer notre cap », a poursuivi devant la presse M. Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères.

« Nous nous sommes tournés vers l’Amérique dans les jours sombres de la Seconde Guerre mondiale », a déclaré en séance plénière le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, avant de lancer à M. Trump : « Vous êtes alors venus nous sauver, il est temps pour vous de contribuer à nous sauver aujourd’hui. »

Lire sur Le Devoir

Climat: la COP22 adopte un plan de travail pour appliquer l’accord de Paris

AFP :

La COP22 s’est achevée vendredi soir à Marrakech en adoptant un programme de travail jusqu’en 2018 pour parvenir à appliquer l’accord de Paris et limiter le réchauffement de la planète à 2°C au dessus de l’ère pré-industrielle.

Lire sur La Presse