Johanne Fournier / Collaboration spéciale, Le Soleil :

(Matane) Les autorités des Îles-de-la-Madeleine ont déclenché les mesures d’urgence, lundi, à la suite d’un bris d’aqueduc majeur sur l’île centrale, qui prive près de 80 % des Madelinots d’eau potable. Le réservoir est pratiquement vide. Le maire a demandé au gouvernement de livrer de l’eau potable par avion. De mémoire d’homme, il s’agirait de la plus importante pénurie d’eau qu’a connue l’archipel.

«C’est extrêmement inquiétant, affirme le maire des Îles, Jonathan Lapierre. On est insulaires, on est isolés. On peut pas s’approvisionner avec les municipalités voisines!» La municipalité est en constante communication avec le ministère de la Sécurité civile et elle attend une réponse à sa demande d’approvisionnement aérien. «C’est la façon la plus rapide et la plus efficace de nous apporter de l’eau, précise l’élu. Par bateau, c’est difficilement envisageable puisqu’aujourd’hui [lundi], c’était une tempête de vent et demain [mardi], on annonce aussi des vents très forts.»

Lire sur Le Soleil

ICI Radio-Canada : Le ministère de l’Environnement autorise l’installation d’un mât de mesure de vent sur la Dune-du-Nord

Ajout :

Pénurie d’eau potable: mesures d’urgence levées aux Îles

Johanne Fournier / Le Soleil :

(Matane) Les mesures d’urgence, qui avaient été déclenchées aux Îles-de-la-Madeleine, ont été levées mardi en fin de journée. «La situation est revenue à la normale», assure le maire, Jonathan Lapierre. Près de 80 % des citoyens de l’archipel, qui ont été privés d’eau pendant 24 heures, peuvent maintenant utiliser l’eau comme avant.

Le niveau du réservoir d’eau de l’île centrale, qui comprend les secteurs de Cap-aux-Meules, de Fatima et de L’Étang-du-Nord, avait atteint un seuil critique, lundi, puisqu’il est descendu à seulement 0,6 mètre. Grâce à la collaboration de la population qui a respecté l’interdiction d’utiliser l’eau et après que les employés municipaux eurent réparé un bris majeur, pour ensuite colmater cinq brèches, le niveau du réservoir avait atteint près de 3 mètres, mardi en fin de journée. Le niveau souhaité est de 3,6 mètres.

Mardi, la Municipalité a distribué près de 4000 litres d’eau embouteillée qu’elle avait réquisitionnés dans tous les commerces des Îles. Aussi, la demande du maire Lapierre, qui consistait à recevoir une livraison d’eau potable par avion, a été entendue à Québec. Lors d’une mêlée de presse à l’Assemblée nationale, mardi matin, le premier ministre s’est montré sensible à la situation vécue par les Madelinots.

Lire sur Le Soleil