Julia Posca / Détentrice d’une maîtrise en sociologie et chercheuse à l’IRIS :

Le 28 avril 1947, devant un hiver qui n’en finissait plus de finir, le député provincial René Chaloult affirma qu’« il serait peut-être souhaitable de réchauffer notre climat ».

Lire l’article sur le site du Devoir