La Presse Canadienne :

Perdre Elizabeth May comme chef du Parti vert du Canada serait navrant, car personne ne lui arrive à la cheville, selon le chef adjoint de la formation politique, Daniel Green. « Ce serait vraiment une perte pour le parti de perdre Elizabeth », a laissé tomber l’écologiste en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne. Il y a environ deux semaines, avant le congrès de son parti, Elizabeth May affirmait qu’elle serait prête à céder les rênes de la formation si quelqu’un levait la main. Sa réflexion s’est intensifiée après que les militants verts eurent adopté en  congrès une résolution en appui au mouvement « Boycott, désinvestissement et sanctions » (BDS) contre Israël, auquel elle s’oppose. Par la suite, Mme May a dit qu’elle prendrait quelques jours de vacances pour faire le point.

Lire sur ICI Radio-Canada