Marie-Ève Dumont / Le Journal de Québec :

La fraise est l’aliment qui contient le plus de résidus de pesticides, selon un groupe environnemental américain qui répertorie chaque année les fruits et légumes les plus contaminés.

«C’est un petit fruit fragile qu’on ne pèle pas», résume Maryse Bouchard, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, pour tenter d’expliquer sa présence au top du palmarès.

Les fraises contenaient en moyenne 7,7 pesticides différents, tandis que la moyenne est de 2,3 pour les autres produits.

Pour arriver à ces conclusions, le groupe environnemental EWG (Environmental Working Group) a analysé des tests effectués par le U.S.
Department of Agriculture, l’équivalent de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, sur 48 fruits et légumes américains ou importés.

(…)

Moins Grave au Québec

«Il ne faut pas s’inquiéter outre mesure parce que la quantité de pesticides peut varier d’un produit à l’autre, mais il faut être conscient qu’on en trouve et qu’il y a des inquiétudes quant aux effets d’en consommer plusieurs en même temps», souligne Louise Hénault-Éthier, de la Fondation David Suzuki.

Par ailleurs, les niveaux de contamination sont moins élevés dans les produits locaux, selon les tests effectués au Québec, mentionne Mme Bouchard.

Le président de l’Association des producteurs de fraises, David Lemire, assure aussi que beaucoup moins de pesticides sont utilisés sur les fraises au Québec, notamment parce que la production ne se fait pas à l’année.

Lire sur Le Journal de Québec