Jean-Marc Salvet / Le Soleil :

(Québec) Des données embellissant une réalité déjà peu reluisante sur les pesticides ont été transmises par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) au commissaire au développement durable, Jean Cinq-Mars. C’est ce qu’affirme le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec. Les documents qu’il a rassemblés, notamment en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, paraissent étayer ses dires. (…) Environ 900 inspections sont réalisées chaque année, selon un tableau qu’il a confectionné à partir de données fournies par le Ministère. Or, il existe environ 10 000 titulaires de certificats d’utilisation de pesticides en milieu agricole. Voilà pourquoi M. Cinq-Mars estime que le nombre d’inspections est insuffisant. Le président du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), Christian Daigle, soutient que le problème est bien pire, puisque la très grande majorité des «inspections» sont en fait «des visites de sensibilisation» effectuées par des étudiants. C’est ce que son syndicat a découvert en mettant la main sur un document du Centre de contrôle environnemental du Québec.