La Presse Canadienne :

Une pétition demandant de faire de la construction des pipelines une «priorité nationale», signée par plus de 34 000 personnes au Canada, illustre à quel point le pays est divisé sur cet enjeu. En effet, seulement 674 Québécois ont apposé leur nom à cette pétition électronique lancée par des représentants de l’industrie pétrolière. Sans surprise, la majorité des signataires habitent l’Alberta. Plus tôt cette année, une pétition parrainée par le Bloc québécois pour demander de mettre un terme au projet d’oléoduc Énergie Est comptait plus de 16 000 signatures, presque exclusivement du Québec. (…)

Selon le chef intérimaire du Bloc québécois, Rhéal Fortin, il est normal que l’enjeu de la construction des pipelines reçoive un accueil différent au Québec que dans l’Ouest du Canada. «C’est révélateur de la dichotomie de ce pays-là», a-t-il signalé. «On va passer 1,1 million de barils de pétrole à chaque jour le long du fleuve, à travers 600 cours d’eau, et puis on ne dirait rien, on laisserait passer ça?» a-t-il demandé, en faisant référence au projet Énergie Est. Interrogé sur la pétition en faveur des pipelines, le ministre des Finances, Bill Morneau, a indiqué que le gouvernement regardait tous les moyens d’améliorer l’économie canadienne. «Notre premier ministre a dit que nous sommes vivement intéressés à trouver une façon de nous assurer que nos ressources sont acheminées aux marchés d’exportation et nous avons besoin de le faire par un processus de dialogue avec les Canadiens», a-t-il noté.

Lire sur La Presse