Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

Les projets d’exploration pétrolière et gazière que le gouvernement Couillard finance et encourage en Gaspésie pourraient générer des émissions de gaz à effet de serre aussi intenses que celles du pétrole et du gaz de schiste, conclut une étude du ministère de l’Environnement. Mais il sera difficile d’avoir l’heure juste, puisque aucun des projets ne fera l’objet d’une évaluation environnementale indépendante. Pour le premier ministre Philippe Couillard, le gaz naturel constitue une source d’énergie de « transition » vers une économie « sobre en carbone ».

Lire sur Le Devoir