Martin Croteau / La Presse :

QUÉBEC — Les trois ingénieurs chargés d’élaborer la réglementation québécoise sur le pétrole et le gaz possèdent ensemble à peine trois années d’expérience au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN), dénonce l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ). Si bien que Québec a dû faire appel à des experts albertains pour les épauler.

À lire aussi : Manque d’expertise dans un ministère: un cri d’alarme étouffé par Québec?

Le gouvernement Couillard a adopté en décembre le projet de loi 106 sur les hydrocarbures. Depuis, le MERN planche sur quatre projets de règlement pour encadrer l’exploitation pétrolière et gazière.

Lire sur La Presse

Pétrole et gaz : les écologistes dénoncent le manque d’expertise du gouvernement

Martin Croteau :

(Québec) Le manque d’expertise au ministère des Ressources naturelles (MERN) augmente les risques liés à l’activité pétrolière et gazière, ont dénoncé mercredi des écologistes.

La Presse a rapporté en matinée que Québec a dû faire appel à des fonctionnaires albertains pour rédiger sa réglementation en matière d’hydrocarbures. Les trois ingénieurs qui faisaient partie de son équipe de rédaction cumulaient à peine trois années d’expérience au sein du MERN.

Faute d’une expertise adéquate, les nouvelles règles du ministère pourraient ne pas être en mesure de protéger la population et l’environnement, dénonce Patrick Bonin, porte-parole de Greenpeace.

«Ce sont des risques supplémentaires de contamination de l’eau potable, de déversements, de santé et de sécurité des gens dans l’encadrement de cette industrie à haut risque, a-t-il dénoncé. Il faut avoir de l’expertise. Il ne faut pas être obligé d’appeler dans d’autres juridictions tous les jours pour se faire une tête.»

Lire sur La Presse