Alexandre Shields / Le Devoir :

Le gouvernement Couillard refuse de s’engager à imposer un moratoire permanent sur l’exploration pétrolière dans les baies de Gaspé et des Chaleurs, deux territoires maritimes ciblés par des permis d’exploration détenus par l’entreprise Pétrolia. Le Devoir révélait samedi que le projet de loi sur les hydrocarbures pourrait ouvrir la porte à des projets d’exploration dans ces deux baies bien connues de la Gaspésie. La chose est d’autant plus envisageable que l’entreprise Pétrolia détient depuis plus de dix ans un permis d’exploration qui recouvre la quasi-totalité de la baie de Gaspé, jusqu’aux limites du parc national Forillon. La même entreprise détient depuis 2007 un permis qui couvre une portion de 65 km2 de la partie ouest de la baie des Chaleurs. Est-ce que le gouvernement entend maintenir ou révoquer ces permis ? Le cabinet du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, n’a pas répondu directement à la question. Son attachée de presse, Véronique Normandin, a toutefois précisé que « malgré le dépôt du projet de loi 106 [sur les hydrocarbures], le gouvernement du Québec entend maintenir le moratoire temporaire » mis en place par l’entremise d’un arrêté ministériel de 2009.

Lire sur Le Devoir