Sylvain Larocque / La Presse :

La baisse des cours du pétrole a donné un coup de pouce au port de Montréal l’an dernier. En raison de l’augmentation des importations réalisées par les pétrolières, les volumes de produits pétroliers ont bondi de 10,6 % en 2015 au port pour atteindre 9,4 millions de tonnes. Le port a ainsi connu sa deuxième meilleure à vie dans ce secteur, après 2011. « Nos clients ont profité de cette opportunité [les faibles cours du brut] pour faire du stockage et au niveau du trafic maritime, il y a eu un impact positif pour nous », a expliqué la PDG de l’Administration portuaire de Montréal, Sylvie Vachon, en marge de l’assemblée annuelle de l’organisme fédéral. (…)

La construction éventuelle du pipeline Énergie Est, un projet de l’entreprise albertaine TransCanada, pourrait nuire aux affaires du port en réduisant les importations de produits pétroliers, a reconnu Mme Vachon. « On n’a pas toutes les analyses, mais il est possible effectivement qu’il y ait moins de trafic », a-t-elle affirmé.

Lire sur La Presse