Propos recueillis par Stéphane Baillargeon / Le Devoir :

Marie-Hélène Parizeau est professeure titulaire de philosophie à l’Université Laval. Spécialiste de l’éthique de l’environnement et de la philosophie morale, elle préside la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l’UNESCO.

La nature a-t-elle une histoire culturelle ?

Les anthropologues, et en particulier Philippe Descola, montrent bien que les sociétés humaines ont différentes représentations de la nature. Ce concept est construit socialement, représente la forme de l’extériorité pour une société donnée, à un moment donné. Certaines populations autochtones, au Brésil en particulier, n’ont pas vraiment d’idée de la nature. Ils en font partie et ils ne la conçoivent pas comme une extériorité. Mais ne pas avoir de conception, de représentation abstraite de la nature ne veut pas dire ne pas avoir de relation avec elle.

Lire sur Le Devoir