La Presse Canadienne :

L’organisme Piétons Québec demande l’interdiction des virages à droite sur feu rouge partout au Québec.

Le co-porte-parole de Piétons Québec, Félix Gravel, dénonce du même coup les maires de l’agglomération de Montréal qui souhaiteraient autoriser ce virage à droite dans la métropole.

M. Gravel estime que les élus ont le devoir d’assurer un environnement sécuritaire aux piétons, et la permission de tourner à droite à un feu rouge va, selon lui, dans le sens contraire. Piétons Québec qualifie même cette approche d’irresponsable.

L’organisme clame que la fluidité automobile ne doit pas être l’unique critère qui conditionne le développement des villes. Déjà, selon Félix Gravel, « on a alloué de plus en plus d’espace aux automobiles, on a synchronisé les lumières et on a trop peu pensé aux piétons dans la conception des rues ». Il rappelle que le feu rouge est un des rares éléments dédiés aux piétons et que « c’est le minimum à préserver pour la sécurité des déplacements ».

Lire sur Le Devoir

Piétons Québec exige l’interdiction du virage à droite au feu rouge. Partout!

Stéphane Parent / ICI Radio-Canada :

(…) Les données du ministère des Transports du Québec indiquaient en 2014 une baisse marquée du nombre d’accidents dans les dernières années, et ce, dix ans après l’autorisation du virage à droite au feu rouge dans la province (sauf sur l’île de Montréal).

Le nombre d’accidents liés à ce virage et ayant causé des blessures graves ou légères était alors en baisse depuis 2009, particulièrement entre 2011 et 2012.

Le président de la Table québécoise de la sécurité routière, Jean-Marie De Koninck, affirmait dans une entrevue en 2014 que ces chiffres étaient le résultat d’une meilleure surveillance policière, ce qui avait un effet dissuasif sur les automobilistes.

Il affirmait qu’il était normal que plus les gens entendent parler de la façon de faire un virage à droite au feu rouge, plus ils s’habituent à le faire correctement. Un phénomène qui est aussi vrai chez les piétons. Eux aussi sont plus conscients de la possibilité que les automobilistes fassent ce genre de virage, expliquait-il.

Lire sur ICI Radio-Canada

Pas de virage à droite sur feu rouge demande Piétons Québec

98,5 FM :

(…) Déjà, selon Félix Gravel, « on a alloué de plus en plus d’espace aux automobiles, on a synchronisé les lumières et on a trop peu pensé aux piétons dans la conception des rues ». Il rappelle que le feu rouge est un des rares éléments dédiés aux piétons et que « c’est le minimum à préserver pour la sécurité des déplacements ».

M. Gravel conclut que la logique de fluidité automobile a rendu l’environnement de marche dangereux à plusieurs égards, comme en témoigne le nombre de morts et de blessés dramatiquement élevé partout au Québec. Piétons Québec presse ainsi tous les élus de prioriser la sécurité de leurs citoyens en maintenant l’interdiction du virage à droite sur feu rouge.

Lire sur le 98,5 FM