Richard Hétu, collaboration spéciale / La Presse :

Le Corps des ingénieurs de l’armée américaine n’approuvera pas les permis nécessaires à la construction de l’oléoduc Dakota Access à laquelle s’opposent les communautés autochtones de la région pour des raisons environnementales et culturelles. Il s’agit d’une grande victoire pour ces communautés et leurs milliers d’alliés autochtones et non autochtones qui manifestent depuis l’été aux abords du chantier et dont les camps risquaient d’être démantelés demain.

S’il avait été complété selon les plans les plus récents, l’oléoduc construit par une société texane aurait passé sous les deux principales sources d’approvisionnement en eau de la communauté lakota, soit le lac Oahe et la rivière Missouri, et menacé des lieux de sépulture ancestraux.

standing-rock_dakota-access_armee_fin_pf

L’oléoduc doit transporter du brut du Dakota du Nord à l’Illinois. Un nouveau tracé devra être identifié, selon le corps des ingénieurs de l’armée. La société texane, Energy Transfer, s’était refusée à explorer une telle éventualité.

Lire sur La Presse

National Observer : U.S. Army stands with Standing Rock, halts construction for Dakota Access pipeline

Madonna a honte d’être une Américaine

Mickael Destrampes / Le Journal de Montréal :

La situation de Standing Rock et de la gestion des terres autochtones qui secoue l’Amérique l’ont poussée à y aller de cette déclaration : « J’ai honte, honte d’être américaine, honte d’être un être humain. »

Lire sur Le Journal de Montréal

Communiqué : Déclaration de l’Assemblée des Premières Nations concernant Standing Rock

OTTAWA, le 4 déc. 2016 /CNW/ – L’Assemblée des Premières Nations (APN) a publié aujourd’hui la déclaration ci-dessous concernant les événements qui se déroulent dans le territoire traditionnel des Sioux de Standing Rock et la Réserve indienne de Standing Rock :

L’APN et l’ensemble des membres de son Comité exécutif, y compris les Chefs régionaux, le Conseil des aînés, le Conseil des femmes et le Conseil national des jeunes, sont solidaires des habitants de Standing Rock.

L’APN soutient nos protecteurs de l’eau, le travail qu’ils accomplissent ainsi que tous ceux qui les appuient.

Nous demandons au gouvernement des États-Unis d’assurer la paix et le respect pour les protecteurs de l’eau et les personnes qui les appuient, et nous exhortons le gouvernement du Canada à implorer les autorités et le gouvernement américains de veiller à la sécurité de tous ceux qui soutiennent Standing Rock.

Source CNW

Standing Rock : le tracé du pipeline rejeté, victoire des opposants

ICI Radio-Canada avec AP :

Le corps des ingénieurs de l’armée américaine n’accordera pas de servitude au controversé projet d’oléoduc Dakota Access au Dakota du Nord, a-t-il annoncé, dimanche.

Cette décision représente une victoire pour les milliers de personnes qui occupaient, depuis des semaines, les terres que devait traverser l’oléoduc. Les opposants au projet soutiennent que celui-ci menace des sources d’approvisionnement en eau et des sites culturels.

La construction de l’oléoduc est presque terminée à l’exception d’un segment près du lac Oahe, un réservoir du fleuve Missouri. Mais la secrétaire adjointe aux Travaux publics de l’armée, Jo-Ellen Darcy, a expliqué que la décision était fondée sur la nécessité « d’explorer de nouvelles routes pour la traversée » de l’oléoduc.

La meilleure façon de procéder de manière responsable et rapide est d’explorer des routes alternatives pour la traversée de l’oléoduc.
– Jo-Ellen Darcy

Le constructeur Energy Transfers Partners s’est déjà montré réticent à modifier le tracé du projet. Il n’a pas voulu commenter, pour l’instant, la décision de l’armée.

Lire sur ICI Radio-Canada

Dakota du Nord: le tracé d’un oléoduc controversé est rejeté

AFP :

(…) Le combat de la tribu sioux s’était attiré des sympathies au-delà des tribus amérindiennes et des sympathisants de différents horizons campent par milliers près du chantier afin de le bloquer. De récentes manifestations ont été durement réprimées par les forces de l’ordre.

Des manifestations recevant le soutien de politiciens, artistes et activistes environnementaux ont également éclos dans tout le pays.

«Nous soutenons de tout coeur la décision de l’administration et rendons hommage avec une extrême gratitude au courage du président Obama et des ministères concernés pour avoir pris les mesures nécessaires pour corriger le cours de l’histoire et agir dans le bon sens», a réagi le chef de la tribu de Standing Rock, Dave Archambault.

«Nous ne sommes pas opposés à l’indépendance énergétique, au développement économique ou à la sécurité nationale, mais nous devons nous assurer que les décisions prises respectent nos peuples indigènes», a-t-il ajouté.

Lire sur La Presse

Une victoire pour les opposants de Standing Rock

AFP :

(…) Par ailleurs, le gouvernement américain a ordonné aux occupants de lever leur principal campement situé sur un terrain appartenant au génie de l’armée. Les manifestants disent qu’ils sont prêts à demeurer sur place. Les autorités ont déjà indiqué qu’elles n’emploieront pas la force pour les faire partir.

Le projet a suscité une levée de boucliers chez les Premières Nations de la région et les écologistes.

L’oléoduc doit traverser quatre États. Les coûts de construction sont estimés à 3,8 milliards $.

Lire sur Le Soleil