ICI Radio-Canada :

Un déversement d’essence a eu lieu mardi matin au quai de Rimouski. La fuite provenait d’une partie d’un pipeline de Suncor, situé près du quai dans un caniveau de béton souterrain.

Suncor n’avait pas d’estimation quant au volume exact de la fuite mardi après-midi.

Selon le porte-parole de Suncor, Dean Dussault, des employés préparaient la ligne en vue du déchargement d’un bateau. En inspectant l’endroit où sont situées les valves du pipeline, les employés ont senti une odeur d’essence.

Après inspection, Suncor a déterminé qu’il s’agissait d’une fuite et a fermé la ligne.

Nous avons identifié une fuite d’essence à l’intérieur du tunnel qui relie le terminal au quai […] on a contenu le produit à l’intérieur du tunnel, donc il n’y a aucun impact, que ce soit pour l’environnement ou la collectivité immédiate où est situé le quai.
— Dean Dussault, porte-parole de Suncor

Lire sur ICI Radio-Canada

Déversement d’hydrocarbures au quai de Rimouski

Jean-Philippe Langlais / L’Avantage :

ENVIRONNEMENT. Un déversement d’hydrocarbures est survenu ce matin, aux installations portuaires de Rimouski.

« La pétrolière Suncor a informé Urgence-Environnement de la découverte d’une quantité indéterminée d’essence dans une boîte de vannes bétonnée située à leurs installations portuaires de Rimouski. Aucun rejet d’essence n’a été constaté au fleuve », relate le porte-parole du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Frédéric Fournier.

Si le ministère ne précise pas la quantité d’essence déversée, différentes sources font état d’environ 3 000 litres. L’entreprise Suncor est à la recherche de la cause de cette accumulation d’essence. Deux intervenants d’Urgence-Environnement sont sur place afin de s’assurer que toutes les mesures sont mises en place pour protéger de l’environnement. Le service de sécurité incendie de Rimouski est également sur les lieux.

Lire sur L’Avantage

Déversement à Rimouski : les inspections se poursuivent

RIMOUSKI – Suncor continue toujours l’inspection de ses deux conduites de 8 pouces de diamètre qui permettent d’amener l’essence du quai de Rimouski jusqu’à son terminal, situé quelques centaines de mètres plus loin.

Ces deux conduites se trouvent à l’intérieur d’un caisson de béton hermétique. La pétrolière veut découvrir où précisément s’est produite la fuite de mardi matin et surtout ce qui l’a causée.

L’essence qui a fui a été contenue à l’intérieur des installations sécurisées de Suncor.

La pétrolière assure qu’il n’y a eu aucun déversement dans le fleuve ou dans le sol.

Suncor se dit incapable pour l’instant de préciser la quantité exacte d’essence qui s’est échappée.

Lire sur Le Journal de Québec

Ajout :

L’Avantage : Des citoyens s’indignent du déversement au quai de Rimouski

L’avantage : Au tour de Greenpeace de dénoncer le déversement