Huffpost Québec :

GASPÉ, Qc — Vilipendé par la classe politique albertaine concernant ses propos sur l’«énergie sale», le premier ministre du Québec, François Legault, ne bronche pas.

Commentant les attaques proférées à son endroit par la première ministre néo-démocrate de l’Alberta, Rachel Notley, et par le chef conservateur uni de l’Alberta, Jason Kenney, M. Legault a soutenu lundi que «ça peut paraître bien de casser du sucre sur le Québec».

TVA Nouvelles : Maxime Bernier imposerait Énergie-Est aux Québécois

La Presse : Andrew Scheer n’aime pas le terme «énergie sale»

La Presse : Nouveau-Brunswick: Blaine Higgs tente de faire revivre Énergie Est